Ce matin, branle-bas de combat là haut. La boule de poil sauteuse accompagnée de sa colocataire est revenue.

Deux autres femmes se sont associées au couple. Dont l’une que je reconnais pour avoir été la squatteuse de cet appartement. Le son de ses petites pattes traverse les murs. Les femmes rient. Un camion de déménagement tourne sur le parking. J’entends une voix féminine héler le chauffeur par le balcon. Le bahut stoppe juste en face de l’allée. Quatre hommes en sortent. Ouvrent les deux portes arrières et déchargent des cartons et des couvertures. Il est 7H du matin. Les chaises crissent sur le sol. Les meubles sont démontés. Les placards sont vidés, les cartons sont garnis. Les déménageurs vident le domicile et emplissent leur remorque. Le coussin d’un fauteuil atterrit sur la pelouse. Un homme s’esclaffe.

La nuit s’avance sans bruit. Le poids lourd ronronne et s’éloigne.

Les trois femmes continuent à empiler dans un véhicule des casseroles, des livres, des vêtements et autres objets…

Le fin limier passe devant mon logement, il saute sur le siège arrière du véhicule encombré. La portière claque une dernière fois.

Le silence est revenu, l’appartement est à louer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.