J’ai l’impression que tous mes voisins n’ont ni famille, ni ami. Ou sont-ils comme nous, loin des leurs ?

Lorsque nous avions emménagé, l’agent immobilier nous avait annoncé que cet ensemble était très calme. Nous ne serions pas importunés. Les seuls individus étrangers aux blocs se comptent sur les doigts des deux mains. Les facteurs et assimilés (UPS, FEDEX…), le serrurier, le blanchisseur, l’agent de propreté urbaine, les livreurs de pizzas ou autres spécialités…

Les facteurs : leurs tournées débutent dès 8H du matin et s’achèvent aux alentours de 18H, du lundi au dimanche. Ils circulent dans leur petit véhicule blanc, cubique, muni de deux volants ; l’un à droite, et banalement, l’autre à gauche en fonction du côté de la chaussée à délivrer. Ils n’ont alors qu’à tendre le bras pour déposer dans les boîtes aux lettres les missives sans sortir de leur véhicule. Ils remplissent les réceptacles d’enveloppes ou de colis plusieurs fois dans une même journée.

Le serrurier passe au moins une fois par semaine. Les serrures sont assez capricieuses et il doit régulièrement les changer. D’ailleurs, le loquet de notre porte principale est bloqué et en attendant notre sauveur, nous passons par la porte fenêtre de la cuisine…

Le blanchisseur livre une fois par semaine, le mardi matin juste après le passage du camion des poubelles. Je vois le livreur de pizzas plusieurs fois par jour (HUT, la préférée de mon voisinage).

Les autres intrus sont les êtres qui viennent déposer des publicités. Et leur première apparition a été cauchemardesque. Vautrée sur mon canapé en cette fin de matinée, les yeux rivés sur mon écran d’ordinateur, je cherche une recette originale à concocter pour le prochain repas. Lorsque la poignée de la porte fenêtre s’ébranle. Juste le temps de voir passer une ombre devant la baie vitrée. La porte d’entrée est secouée à son tour. Serait-ce un cambrioleur ? Mon coeur bat la chamade. Mon corps est pris de tremblements. Je reste tapie jusqu’au retour de Christophe. Celui-ci me tend les deux prospectus qui étaient accrochés sur les boutons des deux portes citées plus haut.

Les témoins de Jéhovah ou autres missionnaires comme les Mormon, venant propager leur vérité.

Sans oublier, l’exterminateur.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.